L’astéroïde Ryugu contient les briques de bases nécessaires à la vie

22 March 2023 par clavaguera
Le vaisseau spatial Hayabusa2 (JAXA, agence spatiale japonaise) a collecté entre 2018 et 2019 des échantillons de la surface de Ryugu, un astéroïde carboné proche de la Terre et les a ramenés sur Terre en 2020, en les préservant de toute contamination. Roland Thissen de l'ICP a participé aux analyses.

Cet article récemment paru dans la revue Science présente les résultats initiaux d'un consortium international, notamment pour la France à l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenoble Alpes/CNES), à l’Institut de chimie physique (CNRS/Université Paris-Saclay) et au Laboratoire de physique des interactions ioniques et moléculaires (CNRS/Aix-Marseille Université), ayant réalisé l'analyse de la matière organique soluble accessible dans 3 grains. Les échantillons de Ryugu portent des traces de l'origine du système solaire et offrent une vision de la matière organique disponible à l'origine de la vie. Ils contiennent une variété de molécules contenant les atomes CHNOS, formés par des réactions de méthylation, d'hydratation, d'hydroxylation et de sulfuration. Les acides aminés, les amines aliphatiques, les acides carboxyliques, les hydrocarbures aromatiques polycycliques et les composés hétérocycliques azotés détectés sont compatibles avec une origine abiotique. Ces composés sont probablement issus d'une réaction aqueuse au sein du Ryugu primordial et présentent de fortes similitudes avec les météorites de type Ivuna déjà existantes dans les collections terrestres.

Les travaux sont mis en lumière par le CNRS.

Lien vers le communiqué de l'INC

 

Référence

Soluble organic molecules in samples of the carbonaceous asteroid (162173) Ryugu
Hiroshi Naraoka et al.Sciencefévrier 2023.
DOI: 10.1126/science.abn9033