L’ICP recrute ! Poste de maître de conférences en section 64-65

14 December 2023 par clavaguera
Biologie cellulaire et biochimie

Un poste de maître de conférences devrait être ouvert en 2024 en section 64-65 à l'Université Paris-Saclay. L'ICP fait partie de la liste des unités de recherche d'accueil.

Contact: Guillaume van Der Rest, Directeur de l'ICP (guillaume.van-der-rest - at - universite-paris-saclay.fr)

Enseignement

* Filières de formation concernées: La.le maître de conférences interviendra principalement dans les enseignements de biologie cellulaire et biochimie du portail Biologie-Chimie-Sciences de la Terre correspondant à la  1ère année de la Licence Sciences de la Vie et dans le parcours Biologie-Santé de la 3ème année de la Licence Sciences de la Vie.

* Objectifs pédagogiques et besoin d'encadrement: La.le maître de conférences enseignera la biologie à des échelles allant de la molécule à l’organisme et la diversité du vivant au travers d’observations microscopiques.  Elle.il interviendra également dans une UE transdisciplinaire visant à familiariser les étudiants avec l’environnement professionnel.

Recherche

La.le maître de conférences s’intégrera dans l’une des  4 équipes d’accueil possibles, réparties au sein de 3 Unités de recherche, en fonction du projet de recherche qu’elle.il souhaite développer.

Pour l'ICP, Groupe Chimie Physique des Systèmes Biologiques (CPSysBio), Biologie cellulaire des phénomènes redox

La biologie redox est une branche émergente de la biologie cellulaire qui englobe une vaste gamme de processus, de la signalisation cellulaire à la destruction des cellules. Un exemple significatif est la phagocytose, un processus central dans l'immunité antimicrobienne où la production massive de formes réactives de l’oxygène par le complexe NADPH oxydase à la membrane biologique jouent un rôle crucial. Il s’agit donc d’un modèle privilégié pour approfondir notre compréhension de la biologie redox, en quantifiant et analysant la chimie des espèces réactives, la biochimie des enzymes impliquées, leur régulation par la signalisation cellulaire et les conséquences fonctionnelles au sein des cellules. La personne recrutée sera invitée à explorer ces phénomènes en adoptant une approche multidisciplinaire combinant la biologie cellulaire, la biochimie et la biophysique. Cette approche englobera un large éventail de techniques spectroscopiques et de microscopies, tant qualitatives que quantitatives telles que les spectroscopies d’absorption et de fluorescence, l’infrarouge, l’AFM-IR, la cytométrie en flux et l’analyse d’image. Elle collaborera étroitement avec les chercheurs du groupe CPSysBio qui bénéficient d’une expertise reconnue en biologie redox, tout en interagissant avec les équipes d'autres groupes de l'ICP possédant des compétences complémentaires notamment en micro-fluidique, modélisation moléculaire, génération de stress oxydatif par radiations ionisantes et pathophysiologies associées. Cette synergie favorisera le développement et l’épanouissement de sa propre thématique de recherche sur le long terme.

Mots clés : Biologie redox ; signalisation ; phagocytose ; chimie-physique ; immunité anti-microbienne