Soutenance de thèse de Yali Wang – mercredi 14 septembre à 13h30

03 September 2022 par clavaguera
Yali Wang du groupe CAPRI soutiendra sa thèse le mercredi 14 septembre à 13h30

Yali Wang a effectué sa thèse sous la direction de Philippe Maître:

Séparation, identification et quantification des métabolites isomères par spectrométrie différentielle de mobilité ionique

La soutenance aura lieu en salle Magat.

Résumé : Les acides aminés protéinogènes et les composés apparentés sont des métabolites qui peuvent servir de biomarqueurs sensibles des maladies métaboliques (MD). Des protocoles basés sur la chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem (LC-MS/MS) sont couramment utilisés pour le diagnostic à l’hôpital. Ces protocoles LC-MS/MS pour la quantification des biomarqueurs sont particulièrement robustes, mais il existe un besoin pour des méthodes alternatives et/ou complémentaires plus specifiques et rapides, et qui pourraient résoudre certains métabolites isobares ou isomères spécifiques, et traiter simultanément plusieurs classes de métabolites.

Notre objectif était d’évaluer les performances de protocoles basés sur la spectrométrie de mobilité différentielle (DMS) couplée à la MS/MS pour la métabolomique ciblée. Un dispositif DMS a été spécialement conçu à cet effet, qui a pu être monté sur deux de nos instruments MS/MS. Nous nous sommes également intéressés aux aspects fondamentaux de la séparation et de l’identification des espèces isomériques à l’aide du DMS. À cette fin, la méthode dite Infrared Multiple Photon dissociation (IRMPD) a été utilisée dans les séquences DMS-MS/MS(IRMPD) afin d’identifier les pics de DMS et même de résoudre les pics se chevauchant. Dans ce dernier cas, l’ajout de molécules polaires dans le gaz porteur conduisant à la modifier-assisted-DMS s’est révélée être une alternative pour résoudre les pics de DMS, qui sont caractérisés par une tension de compensation (CV) appliquée à l’une des deux électrodes de DMS.

Une importante valeur ajoutée de ce travail a été de montrer que la valeur de CV associée à un métabolite est très stable et peut donc être utilisée comme identifiant. Aucun effet de matrice ou de concentration n’a été constaté lors de l’analyse des solutions standard et des échantillons de plasma sain ou de patients atteints de MD. Grâce à une suite de programmes R dédiés, l’analyse quantitative et statistique des données a pu être faite rapidement. Les résultats de quantification d’un ensemble de métabolites par DMS-MS se sont révélés en excellent accord avec ceux obtenus à l’hôpital par LC-MS/MS. Nous avons même montré que des protocoles plus rapides basés sur quelques analyses DMS-MS sélectionnées à des valeurs CV fixes spécifiques de métabolites cibles sont également fiables, et pourraient être utilisés, par exemple, pour le diagnostic d’urgence du MSUD.

Mots clés : Métabolomique, isomères, quantification, biomarqueurs, mobilité ionique différentielle