Équipes

Plusieurs plateformes expérimentales permanentes ont progressivement été développées autour du LEL

Spectrométrie de masse, Analyses et Spectroscopies (SMAS

La plateforme SMAS (Spectrométrie de Masse, Analyse et Spectroscopies) est une plateforme couplant la spectrométrie de masse à des lasers infrarouges accordables, permettant ainsi la caractérisation structurale des ions au sein du spectromètre de masse par spectroscopie infrarouge.

Il s’agit d’une spectroscopie particulière (IRMPD - InfraRed Multiple Photon Dissociation) reposant sur la fragmentation induite d’un ion sélectionné en masse par un laser accordable. Le laser à électrons libres du Centre Laser Infrarouge d’Orsay (plateforme CLIO - ICP) accordable dans la gamme 100-2000 cm-1 permet d’obtenir des informations sur les groupements fonctionnels. La puissance du LEL est requise dans cette gamme pour effectuer la spectroscopie d’ions au sein de plusieurs spectromètres de masse de type pièges à ions : Piège de Paul ou FT-ICR. Un laser de type OPO/OPA complète la gamme de longueurs d’onde accessible (2500-4000 cm-1) et permet notamment de sonder les liaisons hydrogènes via les déplacements des bandes NH et OH.

Des expériences de type MSn peuvent ainsi être effectuées, combinant typiquement la fragmentation d’un ion parent par collisions ou par spectroscopie UVPD (UV PhotoDissociation) et la caractérisation structurale d’un ion fragment par spectroscopie infrarouge. Le spectromètre de masse FT-ICR offre de plus une haute résolution en masse.

Interview de Debora SCUDERI

Contact pour la plateforme SMAS:  Estelle LOIRE 

Plus de détails : https://www.icp.universite-paris-saclay.fr/capri/le-groupe-capri/equipes-de-recherche/couplages-sm-ir-et-ims/ 

AFMIR: Microscopie en champ proche

Interview de Rui PRAZERES

Cette expérience utilise un nouveau concept en champ proche (effet photo-thermique) et est couplée avec le LEL. Ce montage « AFMIR » a fait l’objet de 2 brevets. Les applications sont principalement l’imagerie cellulaire et l’étude de nanostructures.

Contact pour la plateforme AFMIR :          Rui PRAZERES 

SFG: Sum Frequency Generation

Durant plusieurs années une équipe SFG a travaillé sur CLIO afin de bénéficier des performances du laser infrarouge qui n’étaient pas atteignables avec les lasers OPO conventionnels. Cette expérience s’est tournée maintenant vers des sources femtoseconde plus adaptées à la spectroscopie actuelle grâce aux pulses lumineux ultra-courts.

Mesure du rayonnement de Smith-Purcell émis par les paquets d’électrons (Nicolas Delerue, Pôle accélérateur, IJC Lab)

Les travaux sur le rayonnement de Smith-Purcell cohérent au sein du pôle accélérateur du IJCLab étudient comment le rayonnement de Smith-Purcell cohérent peut être utilisé pour mesurer le profil longitudinal de paquets d’électrons. Pour cela un détecteur permettant de mesurer ce rayonnement a été mis au point. Ce détecteur a été installé dans la salle machine du laser à électrons libres CLIO.

Lorsqu’un paquet d’électrons passe à proximité d’un réseau de diffraction métallique un courant est induit dans le réseau. Les oscillations du courant à la surface du réseau entraînent l’émission de rayonnement. Si le paquet d’électrons est plus court que la longueur d’onde émise, cette émission sera plus cohérente et donc beaucoup plus intense. Une mesure de l’émission cohérente de rayonnement de Smith-Purcell permet donc d’obtenir des informations sur la longueur et le profil longitudinal du paquet.

Des mesures préliminaires ont confirmé la sensibilité de détecteurs aux longueurs d’ondes émises lors des mesures effectuées à CLIO et observé un premier signal. De nombreuses mesures ont déjà été réalisées pour confirmer la nature du signal.

Une nouvelle chambre expérimentale a été récemment installée à CLIO permettant d’insérer plusieurs réseaux en même temps avec trois séries de fenêtres permettant de faire sortir la lumière dans trois directions différentes.

Cela permettra de reconstruire le profil longitudinal du faisceau en un seul tir laser.

Responsable Smith-Purcell : Nicolas Delerue, IJCLab

Le centre serveur dispose encore de quelques salles disponibles pour accueillir de nouveaux projets permanents ou temporaires. N’hésitez pas à nous contacter.

Contact : Debora Scuderi

Voir aussi dans «Recherche»

Publications